Archinstall 2.4 est livré avec de nouveaux menus, l'installation de bspwm et sway, de nouvelles fonctionnalités et plus encore

Récemment a publié la nouvelle version de l'installateur «Archinstall 2.4», qui à partir d'avril 2021, en option, est inclus dans les images iso d'installation d'Arch Linux et une implémentation d'interface graphique d'installation distincte est en cours de développement, mais n'est pas incluse dans les images d'installation d'Arch Linux et n'a pas été mise à jour depuis plus de deux ans .

Pour ceux qui ne connaissent toujours pas l'intégration du programme d'installation d'Archinstall, sachez que ce programme d'installation fonctionne en mode console et est proposé en option pour automatiser l'installation. Par défaut, comme auparavant, le mode manuel est proposé, ce qui implique l'utilisation d'un guide d'installation étape par étape.

L'installateur propose deux modes : guidé et automatisé :

  • En mode interactif, l'utilisateur se voit poser des questions séquentielles couvrant les étapes de base du manuel de configuration et d'installation.
  • En mode automatique, vous pouvez utiliser des scripts pour créer des modèles d'installation automatisée typiques. Ce mode est adapté pour créer vos propres assemblys conçus pour une installation automatisée avec un ensemble typique de configurations et de packages installés, par exemple pour une installation rapide d'Arch Linux dans des environnements virtuels.

Avec Archinstall, peut créer des profils d'installation spécifiquesPar exemple, le profil «bureau» pour sélectionner un bureau (KDE, GNOME, Awesome) et installer les packages nécessaires pour le faire fonctionner, ou les profils «serveur Web» et «base de données» pour sélectionner et installer le contenu Web, les serveurs et le SGBD . Vous pouvez également utiliser des profils pour les installations réseau et le déploiement automatique du système sur un groupe de serveurs.

Archinstall 2.4.0 Nouvelles fonctionnalités clés

Dans cette nouvelle version d'Archinstall 2.4 qui est présentée, il est mis en évidence que un nouveau système de menu a été proposé, traduit pour utiliser la bibliothèque de menus en termes clairs, ainsi que le jeu de couleurs disponibles pour mettre en surbrillance les entrées de journal envoyées via archinstall.log() a été étendu.

Un autre changement qui se démarque dans cette nouvelle version de l'installateur est que ajout de profils pour installer les environnements utilisateur bspwm et sway, ainsi qu'un profil pour installer le serveur média pipewire, ce qui élargit la liste des installations d'environnement prises en charge par l'installateur.

En plus de cela, nous pouvons trouver que un support pour la localisation et la connexion des traductions a été fourni pour toutes les données affichées à l'écran, en plus du fait que la prise en charge du système de fichiers Btrfs a également été considérablement améliorée, car dans cette nouvelle version d'ArchInstall 2.4.0 un option pour activer la compression sur Btrfs et une option pour désactiver le mode copie sur écriture (nodatacow).

De la part du nouvelles fonctions, dans cette nouvelle version, il est mis en évidence que la fonction a été ajoutée archinstall.run_pacman() pour appeler le gestionnaire de paquets pacman et la fonction archinstall.package_search() pour rechercher des packages, ainsi que les nouvelles fonctions ajoutées pour charger et sauvegarder les configurations (archinstall.load_config et archinstall.save_config) et aussi la fonction archinstall.list_timezones() pour afficher la liste des fuseaux horaires.

Des autres changements qui se démarquent de cette nouvelle version de l'installeur :

  • Les scripts d'interaction utilisateur ont été divisés en plusieurs fichiers et déplacés de archinstall/lib/user_interaction.py vers le répertoire archinstall/lib/user_interaction/.
  • Options étendues pour la gestion des partitions de disque.
  • La possibilité de définition simultanée de plusieurs configurations de cartes réseau est prévue.
  • Ajout de tests basés sur pytest.
  • Ajout de la fonction .enable_multilib_repository() à archinstall.Installer() pour activer multilib.
  • Le nouveau gestionnaire de fenêtres est qtile , écrit en Python.
  • Ajout de fonctions pour ajouter des chargeurs de démarrage systemd, grub et efistub.
  • Des exemples ont été créés pour –disk_layouts, –creds et –conf. Puisqu'ils sont désormais divisés en fichiers séparés pour répondre aux problèmes de sécurité lors du partage public des paramètres utilisateur. Cela facilite la prise en charge et la configuration de plusieurs machines, car elles peuvent partager des choses –conf communes mais avoir des –disk_layouts différents par exemple.

Enfin si vous souhaitez en savoir plus sur cette nouvelle version du programme d'installation, vous pouvez vérifier les détails dans le lien suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.