Fedora 36 est déjà sorti et il contient de nombreux changements, jetez-y un coup d'œil !

Après plusieurs mois de développement le lancement de la nouvelle version de la distribution Linux  "Fédora 36" version dans laquelle un grand nombre de modifications importantes ont été apportées, dont, par exemple, les mises à jour des différents composants du système se démarquent.

Et dans Fedora Workstation a été mis à jour vers la version 42 de GNOME, qui ajoute des paramètres de style sombre à l'échelle de l'environnement à l'interface et a fait la transition de nombreuses applications pour utiliser GTK 4 et la bibliothèque libadwaita, qui fournit des widgets et des objets prêts à l'emploi pour créer des applications conformes aux nouvelles recommandations GNOME HIG ( Lignes directrices sur l'interface humaine). La plupart des applications sont conçues selon les nouvelles directives GNOME HIG, mais certaines continuent d'utiliser l'ancien style ou combinent des éléments de l'ancien et du nouveau style.

Pour systèmes avec contrôleurs propriétaires de NVIDIA, la session GNOME basée sur le protocole Wayland est activée par défaut, qui n'était auparavant utilisé que lors de l'utilisation de pilotes open source. La possibilité de sélectionner une session GNOME s'exécutant sur un serveur X traditionnel a été conservée. Auparavant, l'inclusion de Wayland sur les systèmes dotés de pilotes NVIDIA était entravée par le manque de prise en charge de l'accélération matérielle OpenGL et Vulkan dans les applications X11 exécutées avec le composant XWayland DDX (Device-Dependent X). Dans la nouvelle branche des pilotes NVIDIA, les problèmes ont été résolus et les performances OpenGL et Vulkan dans les applications X lancées avec XWayland ne sont désormais presque pas différentes de celles exécutées sur un serveur X standard.

Dans le éditions évolutives atomiquement de Fedora Silverblue et Fedora Kinoite, qui offrent des images GNOME et KDE monolithiques qui ne sont pas empaquetées ou construites avec la boîte à outils rpm-ostree, ont été repensés pour placer la hiérarchie /var dans une sous-clé Btrfs distincte, permettant aux instantanés du contenu de /var d'être manipulés indépendamment des autres partitions système.

Quand systemd est en cours d'exécution, les noms de fichiers des lecteurs sont affichés, ce qui permet de déterminer facilement quels services sont démarrés et arrêtés.

La choix des algorithmes de chiffrement possibles disponible dans GnuTLS est désormais sur liste blanche, c'est-à-dire que les algorithmes autorisés sont explicitement marqués au lieu d'exclure ceux qui ne sont pas valides. Cette approche permet, si on le souhaite, de rendre la prise en charge des algorithmes désactivés pour certaines applications et certains processus.

Ajout d'informations sur les fichiers exécutables et les bibliothèques au format ELF à quel package rpm appartient le fichier donné. systemd-coredump utilise ces informations pour refléter la version du package lors de l'envoi de notifications de plantage.

Les pilotes fbdev utilisé pour la sortie du framebuffer ont été remplacés par le pilote simpledrm, qui utilise le framebuffer EFI-GOP ou VESA fourni par le micrologiciel BIOS ou UEFI pour la sortie. Pour assurer la rétrocompatibilité, une couche est utilisée pour émuler le périphérique fbdev au-dessus du sous-système Direct Rendering Manager (DRM). Le changement est notable par l'abandon de la possibilité d'utiliser uniquement les pilotes DRM/KMS. Le processus d'ajout de nouveaux pilotes fbdev au noyau Linux a été interrompu il y a 7 ans et les pilotes restants étaient principalement liés au support matériel hérité.

Ajout de la prise en charge préliminaire des conteneurs aux formats OCI/Docker à la pile de mise à jour atomique basée sur rpm-ostree, ce qui facilite la création d'images de conteneurs et le portage de l'environnement système vers des conteneurs.

Parmi les autres changements qui ressortent:

  • Les dictionnaires Hunspell sont passés de /usr/share/myspell/ à /usr/share/hunspell/.
  • La possibilité d'installer simultanément différentes versions du compilateur pour le langage Haskell (GHC) est fournie.
  • Le module de cabine avec une interface Web est inclus dans la composition pour configurer le partage de fichiers via NFS et Samba.
  • L'implémentation Java par défaut est java-17-openjdk au lieu de java-11-openjdk.
  • Le programme permettant de trouver rapidement un fichier appelé mlocate a été remplacé par plocate, un analogue plus rapide et moins consommateur de disque.
  • La prise en charge de l'ancienne pile sans fil utilisée dans les pilotes ipw2100 et ipw2200 (Intel Pro Wireless 2100/2200) a été interrompue et a été remplacée par la pile mac80211/cfg80211 en 2007.
  • Dans l'installateur Anaconda, dans l'interface de création d'un nouvel utilisateur, la case à cocher pour accorder des droits d'administrateur à l'utilisateur en cours d'ajout est cochée par défaut.
  • Le package nscd, qui était utilisé pour mettre en cache les bases de données utilisateur et hôte (/etc/hosts, /etc/passwd, /etc/services, etc.), a été déprécié. Systemd-resolved est maintenant utilisé pour la mise en cache de l'hôte et sssd est utilisé pour la mise en cache de la base de données utilisateur.

Obtenez Fedora 36

Les versions Fedora Workstation, Fedora Server, CoreOS, Fedora IoT Edition et Live sont prêtes à être téléchargées, livrées sous forme de spins avec les environnements de bureau KDE Plasma 5, Xfce, MATE, Cinnamon, LXDE et LXQt. Les versions sont conçues pour les architectures x86_64, Power64, ARM64 (AArch64) et divers appareils dotés de processeurs ARM 32 bits. La sortie des builds Fedora Silverblue est retardée.

Le lien est le suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.