QEMU 6.1 est livré avec un cryptage matériel, la prise en charge de plus de cartes et plus encore

QEMU

La libération de la nouvelle version de QEMU 6.1 dans lequel plus de 3000 modifications ont été apportées par 221 développeurs, dont le améliorations du contrôleur, ainsi que le support de plus de cartes dont Cortex-M3 se démarque, des améliorations pour PowerPC, prise en charge du cryptage matériel, entre autres changements.

Pour ceux qui ne connaissent pas QEMU, ils doivent savoir que c'est un logiciel qui vous permet d'exécuter un programme compilé pour une plate-forme matérielle sur un système avec une architecture complètement différentePar exemple, pour exécuter une application ARM sur un PC compatible x86.

En mode virtualisation dans QEMU, les performances d'exécution de code dans l'environnement sandbox sont proches du système matériel en raison de l'exécution directe des instructions sur le CPU et de l'utilisation de l'hyperviseur Xen ou du module KVM.

Principales nouveautés de QEMU 6.1

Dans cette nouvelle version de QEMU 6.1, nous pouvons trouver que par défaut, prise en charge du plugin pour le générateur de code TCG (Tiny Code Generator) classique est autorisé et que le nouvel execlog (journal d'exécution) et la mise en forme du cache (simulation du comportement du cache L1 sur le processeur) ont été ajoutés.

Une autre nouveauté qui se démarque dans cette nouvelle version est que ajout de la prise en charge des cartes basées sur les puces Aspeed (rainier-bmc, quanta-q7l1), npcm7xx (quanta-gbs-bmc) et Cortex-M3 (stm32vldiscovery) dans l'émulateur ARM.

Alors que de la part de prise en charge des nouveaux modèles de processeurs Intel sur l'émulateur x86 Ont été ajoutés Skylake-Client-v4, Skylake-Server-v5, Cascadelake-Server-v5, Cooperlake-v2, Icelace-Client-v3, Icelake-Server-v5, Denverton-v3, Snowridge - v3, Dhyana-v2 qui implémentent l'instruction XSAVES.

Dans l'interface graphique, el prend en charge l'authentification par mot de passe quand le protocole est utilisé VNC est maintenant uniquement activé quand il est construit avec un backend crypto externe (gnutls, libgcrypt ou ortie).

Nous pouvons également constater que je sais prise en charge supplémentaire du chiffrement matériel et les moteurs de hachage fournis sur les puces Aspeed, ainsi que la prise en charge de l'émulation des instructions SVE2 (y compris bfloat16), des opérateurs de multiplication matricielle et des commandes de vidage des tampons de traduction associative (TLB).

L'émulateur d'architecture PowerPC « psérie » pour machines émuléess a ajouté la prise en charge de la détection des échecs de connexion à chaud dans les nouveaux environnements invités, il a augmenté la limite du CPU et mis en œuvre l'émulation de certaines instructions spécifiques aux processeurs POWER10.

De plus, il est mentionné que comme pilote de chiffrement prioritaire, gnutls est utilisé, qui est en avance sur les autres contrôleurs en termes de performances, tandis que le contrôleur e-basedn libgcrypt par défaut proposé ci-dessus a été déplacé vers une option et le pilote basé sur l'ortie a été laissé comme alternative à utiliser en l'absence de GnuTLS et Libgcrypt.

Des autres changements qui se démarquent de cette nouvelle version de QEMU 6.1:

  • La prise en charge des multiplexeurs PMBus et I2C (pca9546, pca9548) a été ajoutée à l'émulateur I2C.
  • L'émulateur RISC-V prend en charge la plate-forme OpenTitan et le GPU virtuel virtio-vga (basé sur virgl).
  • L'émulateur s390 ajoute la prise en charge des processeurs de 16e génération et des extensions vectorielles.
  • Ajout du support des cartes basées sur les puces Genesi / bPlan Pegasos II (pegasos2).
  • L'émulateur de chipset Q35 (ICH9) prend en charge le branchement à chaud des périphériques PCI. Émulation améliorée des extensions de virtualisation fournies sur les processeurs AMD.
  • Prise en charge expérimentale de la spécification ePMP
  • Support initial de l'extension expérimentale Bit Manip
  • Ajout de l'option bus-lock-ratelimit pour limiter l'intensité du verrouillage du bus par le système invité.
  • Ajout de la commande "blockdev-reopen" à QMP (QEMU Machine Protocol) pour modifier la configuration d'un périphérique de bloc déjà créé.
  • Un support a été ajouté pour son utilisation comme accélérateur pour l'hyperviseur NVMM développé par le projet NetBSD.

Enfin si vous souhaitez en savoir plus des changements et nouveautés qui sont présentés dans cette nouvelle version de QEMU 6.1, vous pouvez vérifier les détails et plus dans le lien suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.