S6-rc, un gestionnaire de services analogue à sysv-rc et OpenRC

Il y a quelques jours, la nouvelle a été annoncée qu'une sortie importante du gestionnaire de services s6-rc 0.5.3.0, qui est conçu pour gérer le lancement des scripts d'initialisation et des services en tenant compte des dépendances.

S6-rc se caractérise par peut être utilisé à la fois dans les systèmes d'initialisation que d'organiser le lancement de services arbitraires accompagnés d'événements traduisant un changement d'état du système, en plus de fournit un suivi complet de l'arbre de dépendance et démarre ou termine automatiquement les services pour atteindre l'état spécifié.

Le gestionnaire de service s6-rc, qui peut être considéré comme analogue à sysv-rc ou OpenRC, comprend un ensemble d'utilitaires pour démarrer et arrêter les processus de longue durée (démons) ou les scripts de démarrage immédiatement terminés. Au cours du travail, les dépendances entre les composants sont prises en compte, le lancement parallèle de scripts et de services qui ne se chevauchent pas est assuré et une séquence d'exécution de script est garantie pour être répétée sur différents lancements.

Tous les changements d'état sont traités en tenant compte des dépendances, en veillant à ce que les dépendances ne soient pas violées (par exemple, lorsqu'un service est démarré, les dépendances nécessaires à son fonctionnement seront automatiquement lancées, et lorsqu'il est arrêté, les services dépendants seront également exécutés. arrêté).

Les suites de surveillance telles que s6, runit, perp ou daemontools définissent un service comme un processus de longue durée, également appelé démon. Ils fournissent des outils pour exécuter le démon de manière reproductible dans un environnement contrôlé et le maintenir en vie s'il meurt ; ils fournissent également des outils de gestion de démon pour, entre autres, envoyer des signaux au démon sans connaître son PID. Ils peuvent surveiller de manière transparente les processus individuels de longue durée, et s6 fournit également des outils pour gérer l'intégralité d'une arborescence de surveillance. Pour tout administrateur système soucieux de la fiabilité, les suites de surveillance sont une bonne chose.

Au lieu de niveaux d'exécution, s6-rc propose un concept de package plus universel, Quoi permet de regrouper des services selon des caractéristiques et des tâches arbitraires à résoudre. Pour améliorer l'efficacité, une base de dépendances compilée, créée par l'utilitaire s6-rc-compile basée sur le contenu des répertoires avec des fichiers, est utilisée pour démarrer/arrêter les services.

Pour analyser et manipuler la base de données, les utilitaires s6-rc-db et s6-rc-update sont fournis. Le système prend en charge les scripts de démarrage conformes à sysv-init et peut importer des informations de dépendance à partir de sysv-rc ou d'OpenRC.

Une des avantages de s6-rc est une implémentation compacte qui ne contient rien de superflu, Sauf pour les composants nécessaires à la résolution des problèmes directs, dont cela consomme un minimum de ressources système.

Contrairement aux autres gestionnaires de services, s6-rc prend en charge la construction proactive (hors ligne) d'un graphique de dépendance pour un ensemble de services existant, ce qui vous permet d'effectuer séparément une analyse de dépendance gourmande en ressources, et non pendant la charge ou le changement d'état.

En même temps, le système n'est pas monolithique et est divisé en une série de modules séparés et remplaçables, dont chacun, selon la philosophie Unix, ne résout qu'un seul problème spécifique.

De plus, il est mentionné que en combinaison avec les utilitaires s6 qui surveillent le travail des processus (analogue à daemontools et runit), la boîte à outils vous permet permet à l'utilisateur de surveiller simultanément le fonctionnement de services de longue durée qui sont dans le système, par exemple, les relancer en cas de terminaisons anormales et cela donne également l'assurance qu'un script est lancé de manière reproductible, répété dans différents lancements.

Il est également mentionné qu'il prend en charge, entre autres, des fonctionnalités telles que l'activation d'un service lors de l'accès à un socket (démarrage d'un contrôleur lors de l'accès à un port réseau), la journalisation des événements de processus (remplacement de syslogd) et l'octroi contrôlé de privilèges supplémentaires (analogue à sudo).

Enfin si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vérifier les détails de ce gestionnaire de processus dans le lien suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   l'un de certains dit

    Dans Artix, il est disponible depuis longtemps. OpenRC, Runit et récemment dinit et 66 sont également disponibles. Je le commenterai au cas où quelqu'un voudrait l'essayer.